Etre rémunérée pendant la formation d’aide soignante

De nos jours, de plus en pus de personnes s’orientent vers les métiers paramédicaux. Parmi ces métiers figure celui d’aide soignant. Cependant, la formation d’aide soignant n’est pas gratuite, mais elle est généralement prise en charge par le conseil régional dans certaines régions, qui prendront même en charge la rémunération sous certaines conditions.

-comment ça marche ?
Actuellement certaines régions de France lancent une formation aide-soignante en dehors du cadre traditionnel de l’hôpital et des instituts de formation aux soins infirmiers. Jeunes de 16 à 25 ans, demandeurs d’emploi, salariés dans le cadre d’un congé individuel de formation ou qui souhaitent valider leurs acquis… Pour les jeunes de moins de 26 ans, il est possible d’obtenir en plus une prise en charge des frais de déplacement et d’hébergement. Grâce à des contrats de professionnalisation rémunérés, cette formation de deux ans s’adresse à tous ceux qui souhaitent prendre soin de la personne âgée ou handicapée.

Concernant les conditions d’admission, aucun diplôme n’est requis pour l’accès à la formation aide soignante, mais l’entrée se fait sur concours. Toutefois, certaines dérogations sont accordées et permettent d’avoir accès au concours sans nécessité de passer le concours d’entrée. Ainsi, les personnes concernées par ces dérogations sont :
– les titulaires d’un diplôme de niveau IV
– les titulaires d’un diplôme sanitaire et social de niveau V
– les personnes ayant suivi une première année de formation au diplôme d’infirmière

Pour l’épreuve d’entrée proprement dite, elle contient deux parties distinctes, dont un exposé oral portant sur le domaine sanitaire et social, et un entretien oral qui servira à l’évaluation de la motivation du candidat.
La formation aide soignante comporte un total de 1190 heures, réparties en 595 de formation théorique en institut de formation et 595 heures de formation pratique sur 6 stages. Cette formation comprenant 8 modules qui seront mis en pratique à travers des stages dans différentes structures, à savoir:
– un stage dans un service pour personnes âgées ou handicapées,
– un stage dans un service en chirurgie,
– un stage dans un service de court séjour de médecine générale,
– un stage dans un service de psychiatrie ou de maladie mentale,
– un stage dans le secteur extra-hospitalier.

Concernant la validation des modules de formation, il y aura des épreuves spécifiques à cet effet. Ces épreuves peuvent être écrites ou orales, à travers un entretien devant un jury sur un sujet spécifique, ou encore pratiques ou sous forme de mise en situation professionnelle.

-à qui s’adresser ?
Pour les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi depuis au moins trois mois, la formation sera intégralement prise en charge. Si le demandeur avait droit à une indemnisation, cette dernière continuera d’être versée pendant toute la durée de la formation. Si le demandeur n’a pas droit à une allocation chômage, il devra prendre contact avec le Conseil Régional qui peut aussi prendre en charge sa rémunération pendant toute la durée de la formation.
Les salariés souhaitant une reconversion vers le métier d’aide soignant devront contacter le Fongécif, qui prendra en charge la formation ainsi que la rémunération, sous certaines conditions.
Pour les jeunes étudiants de moins de 26 ans, la formation d’aide soignante peut être prise en charge, soit par la Mission Locale, soit par la Direction Départementale de Affaires Sanitaires et Sociales (DRASS).