formation aide soignante : Le programme

Le métier d’aide soignant est un métier qui touche le relationnel, il consiste en la profession de proximité de la fonction paramédicale. Généralement les aides-soignants sont ceux qui sont les plus proches des patients et de ce fait ils doivent être formés de façon à maitriser les gestes le plus courants relatifs à la prise en charge des patients notamment en ce qui concerne les soins infirmiers dans trois axes principaux dont le préventif, le curatif et le palliatif.

Le programme de formation aide-soignante dans les IFAS est de ce fait orienté dans cette optique de manière à donner aux candidats le savoir faire et les compétences associées en termes de prise en charge. Le programme de formation est constitué de quatre référentiels dont chacun décrit les qualifications requises en termes de savoir-faire et de connaissances conduisant à l’obtention du diplôme professionnel. Il s’agit du référentiel d’activités du métier, le référentiel de compétence, le référentiel de formation et le référentiel de certification du diplôme.

Le programme de formation tourne autour de 8 modules obligatoires subdivisés en deux parties égales dont l’enseignement pédagogique en institut de formation qui consiste à 595 heures de formation soit une durée de 17 semaines et les stages cliniques d’une durée de 840 heures soit 24 semaines pour 6 stages.

Quant à la méthode pédagogique de formation, elle est axée sur trois principes clés dont la progression, l’initiative et l’individualisation :

-progression pédagogique: de la responsabilité de l’institut de formation, elle contribue à l’évolution de chaque formé dans le métier d’aide-soignant et se poursuit sur le long terme.

-initiative : les méthodes pédagogiques octroyées par l’institut de formation sont orientées de façon à ce que chaque formé devienne compétent et surtout responsable dans le cœur du métier avec un sens aigu de l’initiative et de l’anticipation

-individualisation : consiste au suivi pédagogique individuel et personnalisé de chaque formé. Pour ce faire, l’institut de formation doit offrir à ce dernier les ressources et les moyens nécessaires dont il aura besoin pendant toute la durée de la formation.