Protocole : vessie de glace.

La vessie de glace est une poche imperméable de forme variable destinée à recevoir de la glace. L’aide-soignant devra prévenir le patient et lui expliquer le déroulement du soin, son intérêt. Il faut tout d’abord comme dans toute situation de soin se laver les mains. Ensuite respecter le trait de remplissage environ aux deux tiers des glaçons, chasser l’air de la poche, et très bien refermer sans oublier bien sûr de vérifier l’étanchéité.

L’aide-soignant ne doit jamais poser la vessie directement sur la peau du patient car il peut y avoir un risque de gelure, il pourrait mettre la vessie de glace dans une house ou encore dans une serviette ou flanelle, et avoir à sa disposition du talc pour la protection de la peau du patient. Il faut s’assurer de la stabilité de la poche, tout en surveillant la coloration de la peau, surveillance de la température (risque d’hypothermie, dans ce cas à renouveler souvent car il y a risque d’effet inverse). Attention au risque de fraude si le patient ne doit pas boire, il doit vérifier que la vessie de glace ne coule pas. Cette utilisation ne se fait que sur prescription médicale.