Soins, prévention de l’élimination intestinale et urinaire.

Nous avons ici, un autre aspect essentiel qui touche aux soins relationnels entre le patient et l’aide-soignant, et par conséquent on fera appel à ses capacités intrinsèques d’écoute, d’empathie, de disponibilité psychique. Elles seront évidemment approfondies, complétées par des connaissances théoriques en lien avec l’élimination intestinale et urinaire du patient.

La prise en charge globale du patient se fera grâce aux interventions d’une équipe pluridisciplinaire dont la composition varie en fonction des services et de la nature des soins proposés, dont fait partie l’aide-soignant. Pour coordonner les actions de soins et garantir la cohérence de la prise en charge du patient, la concertation d’équipe est indispensable, cette réflexion collective permet de raisonner et de débattre sur la situation de la personne soignée et de son entourage afin de proposer une orientation cohérente des soins, compatible avec les attentes du patient et l’évolution de son état de santé. L’aide-soignant peut également être amené à consulter le personnel médical compétent pour l’élaboration ou la mise en place de protocoles dans le but d’harmoniser les pratiques professionnelles.

Qu’il s’agisse d’une urgence vitale ou non, l’aide-soignant se doit d’assurer un rôle d’éducation au patient afin de le rassurer pendant toute la durée de son séjour dans l’établissement. Cela afin que le patient ne soit pas angoisser, ce qui pourrait une possible source d’agressivité. Pour effectuer des soins efficaces, l’aide-soignant devra réaliser un recueil de données auprès du patient (si possible, sinon s’adresser à la personne qui l’accompagne). Cette première étape de la démarche de soins est très importante car elle permet d’identifier les besoins d’ordre physique et psychosocial du patient, et d’anticiper ses besoins en prévention.

En se munissant de gants à usage unique, l’aide-soignant observera régulièrement les selles et les urines du patient, et fera une surveillance de la diurèse. Il aura à sa charge la pose et l’entretien du bassin, la pose de suppositoire à la glycérine, la pose de collecteur externe d’urines et le remplacement de leur poche et le prélèvement de matières fécales.Afin de constituer une fiche de transmission efficace, l’aide-soignant devra observer et noter toute information utile à la prise en charge du patient par le personnel médical compétent. Le recueil de données biologiques obtenues par des techniques à lecture instantanée (glycosurie, acétonurie, ph…) se fera de manière constante. Il fera l’entretien journalier d’une colostomie ancienne cicatrisée et appareillé.